Quels financement pour les start-ups du digital ?

Startups et financement
18.04 2020
Quels financement pour les start-ups du digital ?

En matière de compétences digitales et d'innovation, les start-ups se démarquent des entreprises traditionnelles. Cependant, tout comme ces dernières, elles ont besoin de financements à chaque étape de leur développement, afin d'accompagner leur évolution. Les financements adaptés aux start-ups du digital sont : le Boostrapping, le crowdfunding et la banque publique d'investissement.

Le Boostrapping, un moyen de financement fiable

Le Boostrapping est l'une des méthodes de financement les plus fiables pour les start-ups du digital, car il vous permet d'avoir le contrôle absolu sur votre start-up. En effet, il s'agit d'une méthode de financement basée sur les moyens propres. En d'autres termes, vous êtes le seul investisseur dans votre start-up.

Lorsque vous générez des revenus, vous les réinvestissez dans votre startup digitale afin de financer son développement ou son lancement. Il faut par ailleurs souligner que pour assurer votre propre financement, il faut que vous ayez un chiffre d'affaires minimum émanant de votre activité principale, ou de votre seconde activité.

Les start-ups du digital ont un besoin fort en innovation. Le boostrapping vous permet ainsi d'innover sans attendre des financements externes. Vous bénéficiez alors d'une liberté financière qui vous permet de vous lancer et d'assurer la gestion de votre entreprise sans la moindre pression externe.

Si vous choisissez de vous autofinancer, il serait judicieux de vous orienter vers une deuxième activité qui vous permettra de financer votre start-up digitale qui demeure votre activité principale. Cette méthode est appelée « side project ». Cependant, si vous ne vous sentez pas capable de cumuler deux activités, vous pouvez vous tourner vers d'autres types de financements.

Le crowdfunding, un moyen de financement adapté

Encore appelé financement participatif, le crowdfunding est une méthode de financement de tout type de start-up, dont les start-ups du digital. Ces dernières étant le type le plus répandu aujourd'hui, le crowdfunding figure parmi les méthodes les plus adaptées pour leur lancement et leur développement.

Le but du financement participatif, c'est de mettre en relation des personnes qui ont une certaine somme d'argent à investir et les personnes porteuses de projets de start-up qui recherchent un financement.

En effet, plusieurs personnes contribuent à la hauteur de leurs moyens afin d'atteindre plus rapidement la somme recherchée. Cela peut être vu comme une collecte de fonds. Elle peut se faire de manière virtuelle ou physique et se décline en trois types.

Le crowfunding s'effectue en trois formes à savoir le prêt, le don ou les investissements en action. S'agissant des start-ups du digital, il faut s'intéresser au principe du « tout ou rien », du crowdfunding. Lorsqu'une campagne de collecte est faite à travers internet, vous ne recevez les fonds que lorsqu'ils atteignent le seuil de votre financement recherché.

La banque publique d'investissement, un moyen de financement sûr

Classé dans les financements publics, la BPI est un moyen de financement très développé en Europe, principalement en France. Elle propose plusieurs types de financements pour les start-ups du digital comme :

Les prêts participatifs d'amorçage (PPA) ;

L'aide pour le développement de l'innovation (ADI) ;

La bourse french Tech (BFT).

Les fonds utilisés par la BPI en France pour soutenir les start-ups sont puisés des crédits d'impôt, des junkers et d'autres sources. En plus de ces financements, un suivi et des conseils sont donnés pour vous accompagner.